Procap sport

Special Olympics Summer Games Anvers du 8 au 21 septembre 2014

Ce lundi 8 septembre,

Jour ensoleillé, l’attente jusqu’à l’heure du départ est longue. Finalement Philippe Cantin, Daniel Catillaz et Lauriane Maeder seront au rendez-vous, armés de lourds bagages et surtout de bonne humeur.
Arrivés à Zürich, point de rencontre de la délégation Suisse aux Jeux d’été Européens Special Olympics d’Anvers, les salutations, poignées de main, embrassades s’échangent.La délégation, grande de 50 personnes est composée d’un Head Coach et son assistante, Aldo et Martina, d’une représentante des médias, Caroline, 12 coaches (2 par discipline) et 35 athlètes pratiquant du vélo (3), de la boccia (6), de la natation (6), du judo (4), du football équipe féminine (10) et notre groupe d’athlétisme (6) : 3 romands : Philippe, Daniel et Lauriane et 3 suisses allemands : Beat, Michel et Liliana.
Un apéritif officiel à l’Hôtel Ibis City West est partagé entre la délégation, les autorités, les invités et les médias. Puis les athlètes monteront se coucher dans les chambres organisées dans l’hôtel et les coaches participeront à leur premier « coach meeting ».

Procap

Mardi 9 septembre,

mardi

Tôt le matin le magnifique et luxueux car du HC Lugano, paré de l’emblème de l’équipe, nous attend devant la porte de l’hôtel. Le chargement méthodique des bagages et l’embarquement de la délégation ne prendra que peu de temps et nous voilà partis… pour la gare de Zürich où la délégation du Liechtenstein nous attend. Une douzaine de personnes embarque, nous ferons voyage commun. Le transport en remorques des 10 vélos des délégations suisse et liechtensteinoise est accommodé par l’équipe cycliste suisse qui fera le voyage en minibus. Et c’est le départ… « Anvers » nous voilà…
Après 8 heures d’un long, mais confortable voyage, nous avons d’abord déposé les liechtensteinois à Bruxelles, leur « Host Town ». Une heure plus tard, nous débarquerons à l’auberge de jeunesse « Jeugdherberg / HiHostel » à Mechelen (Malines), 80'000 habitants, notre « Host Town ». Les 58 « Host Town » belges, villes hôtes volontaires, accueillent les délégations des 58 pays inscrits aux jeux. Elles permettent aux athlètes et coaches de s’acclimater au pays, de percevoir certains us et coutumes et de découvrir quelques paysages et attractions de la région. Première rencontre avec nos DAL « delegation assistant liaison » : Phebe et Sara. Jeunes étudiantes en langue de 23 et 21 ans, elles nous accompagneront durant tout notre séjour. Elles sont le lien entre notre délégation et le comité organisateur et sont chargées de régler les détails d’organisation, tels que nourriture spécifique ou confirmation des horaires des plannings ou réservation de demandes spéciales ou indications des lieux de rencontre… etc…. Très dévouées, consciencieuses et aimantes, elles deviendront vite nos fidèles amies. Les chambres prises chaque athlète s’empresse de se coucher après cette longue expédition. Le car HC Lugano repartira de suite, direction Tessin. Un coach meeting est organisé.

Mercredi 10 septembre,

Rencontre de notre assistante de la ville : Marianne. Responsable technique du sport de la ville, c’est grâce à sa persévérance que la ville est finalement devenue « Host Town ». Elle nous accompagnera durant notre séjour à Malines. Visite matinale de la ville. Le groupe est scindé en trois. Notre guide francophone est très professionnelle et ne lâche pas un mot du récit historique qu’elle connaît par cœur. Mechelen, ville flamande située entre Bruxelles et Anvers, a conservé de nombreux monuments qui témoignent de son importance dans les siècles passés. De la place principale « Grote Markt » nous découvrons la cathédrale St-Rombaut et sa tour mythique : selon la tradition, au 17ème siècle, un individu sortant d'un cabaret crut que la Cathédrale Saint-Rombaut était en flammes. Ameutés par ses cris, les Malinois se précipitèrent pour éteindre l'incendie et pour se rendre compte qu'il ne s'agissait que d'une illusion : ce qu'ils avaient pris pour des flammes n'étaient autre que les reflets orangés de la lune derrière la cathédrale. Tout le pays en rit et les Malinois furent désormais appelés «Maneblussers», c'est-à-dire les « Éteigneurs de lune » en néerlandais.
Les trois groupes se retrouvent dans la salle à l’Hôtel-de-Ville de Malines où Monsieur Bart Sommers, maire de la ville, nous accueille pour un apéritif officiel.
De retour à l’auberge, nous mangerons les sandwiches préparés par nos soins après le petit déjeuner.
L’après-midi, notre équipe de foot féminine affrontera une équipe locale venue d’une institution proche. Quelques 20 minutes de marche nous séparent du magnifique parc sportif « De Nekker », une infrastructure pour quasi toutes les disciplines sportives. Stade, terrain aménagé en relief, salle de sport et piscine couvertes, lac artificiel offrant plusieurs activités nautiques…etc.. Mais quelle surprise de découvrir cette « grotte d’Ali Baba du sport » et aussi, sur le terrain… l’équipe locale masculine… Nos footballeuses donnent tout, elles se battront comme des chefs pour un score final de 8 à 6… Quelque peu déçues elles se remettront vite de cette défaite par les félicitations exprimées par les supporters et leurs adversaires.
De retour à l’auberge et après le repas du soir, des groupes se réunissent pour jouer aux cartes, pour écrire des cartes postales, pour revoir les photos sur tablette ou simplement pour se délasser. Devenue coutume, les coaches se réunissent pour le meeting du soir.

mercredi
jeudi

Jeudi 11 septembre,

visite du zoo de Planckendael. Ce parc animalier était à l'origine un lieu de repos pour les animaux du Zoo d'Anvers fatigués, vieux ou malades, leurs offrant ainsi le charmant lieu de retraite mérité. Au fil des années le zoo s'est modernisé et agrandi, donnant encore plus d'espace pour les animaux et multipliant les activités pour les visiteurs. La visite est libre, chacun profitera de son attraction favorite. Après un repas-sandwich pris au restaurant Toepaja, la visite se poursuit et chacun passe au shop attiré par son souvenir marquant. De retour à l’Auberge, le groupe d’athlétisme, (les deux coaches Martin et Danièle et les athlètes Philippe, Daniel, Lauriane, Beat, Michel et Liliana) s’empressent de se rendre au stade « De Nekker » pour un ultime entraînement avant les jeux. Quel plaisir de profiter de ces belles et modernes infrastructures permettant un entraînement de qualité. Chacun profitant de perfectionner les mouvements de la discipline choisie.
De retour à l’auberge, après le repas du soir, on s’affaire à différentes activités… et les coaches se réunissent pour le meeting du soir.

Vendredi 12 septembre,

Journée chargée : matin, visite active de la caserne des pompiers : rétrospective des grands incendies locaux par vidéo, visite du musée alignant anciens uniformes, matériel et engins précieusement conservés, démonstration de glissade de la barre des pompiers et finalement test énergique de la lance d’incendie.
Le repas sera servi chez kumbler, entreprise de logiciels informatiques comptables et agence d’impression qui a sponsorisé auprès de Special Olympics Belgique, 8 sportifs suisses soit 4 athlètes et 4 footballeuses. Au retour, Martin se chargera de remercier cette généreuse entreprise. Début d’après-midi, visite de Technopolis, centre flamand des sciences. Atterrir un avion soi-même, se reposer sur un lit de clous, se tenir au centre d'une bulle de savon, faire du vélo sur un câble à 5 mètres du sol ou changer dans les toilettes nos « vêtements de ville » contre nos « vêtements officiels » .., à Technopolis c’est possible !!!
Encore plein les yeux, tout habillé de l’équipement officiel Special Olympics, la délégation se rend à Bruxelles où elle sera reçue à l’ambassade de Suisse. Monsieur l’ambassadeur Bénédict de Cerjat, nous accueille au haut du grand escalier en bois et nous conduit dans la cour extérieure de l’ambassade établit dans une demeure de style 18ème siècle. Après quelques lignes de discours officiellement compacte, les « grooms » s’agitent et sportivement nous apportent plusieurs plats d’apéritif. Pour la petite histoire, en 2010 M. Bénédict de Cerjat était ambassadeur à Varsovie, Pologne. Lors des Jeux d’été Européens Special Olympics, à Varsovie 2010, il avait déjà accueilli la délégation suisse.
De retour à l’auberge, après le repas du soir, chacun s’affaire à ses activités… Le petit groupe romand formé de sportifs de l’athlétisme et de la boccia profite d’une chaude soirée et part se balader en ville. Installé sur une terrasse au bord du canal Louvain-Dyle, quelques amateurs goûtent à la fameuse bière belge la « Carolus », championne du monde brassée à Mechelen précisément. De retour à l’auberge, les coaches se réunissent pour le meeting du soir.

vendredi

Samedi 13 septembre,

samedi

Journée de la Cérémonie d’Ouverture des Europeans Summer Games d’Antwerpen. Après le petit déjeuner, les bénévoles du groupes de transport DHL arrivent pour récupérer tous les bagages que chacun aura pris soin d’empaqueter. Plus tard la délégation sera transférée en bus vers Bruxelles, palais 11 de Brusel’s Expo, où toutes les délégations des jeux sont réunies dans l’attente de l’ouverture des jeux. A l’entrée de cette salle d’expo, une haie d’honneur de centaines de bénévoles, habillés de leur t-shirt orange, applaudissent les sportifs entrant fièrement dans la halle. Amenés jusqu’à notre « quartier Switzerland », nous recevrons notre premier « lunch box » et attendrons notre heure d’entrée dans la Brussel’s EXPO, ‘Palais 12'.
Impatients, piétinants, avec notre pays « Switzerland », commençant pas « S »… l’attente est longue jusqu’au moment magique. Enfin arrivés à l’entrée du Palais 12, le cœur de chacun vibre, tambourine au rythme de la musique qui accueille chaque délégation dans le grand Palais sous les applaudissements du public nombreux et même sous le regard chaleureux et enthousiaste de la Reine Mathilde.
Nous voilà, parmi les quelques 3500 athlètes et coaches européens et eurasiens, assis au centre de la scène, au centre de l’attention… moment incroyable et fantastique.
Un grand spectacle théâtrale, dansant et en musique, relate l’histoire de la naissance d’un enfant avec handicap, jusqu’à l’entrée de l’adulte avec handicap dans la vie active et sportive ; belle reproduction réalisée par une fervente troupe d’artistes enthousiaste.
Au finish, levée du drapeau « Special Olympics » identifiable par son logo stylisé des 5 personnages à 3 bras se donnant la main en « sphère terrestre ». Puis arrivée de la torche olympique, tenue par un athlète trisomique qui, de ses 2 mains, mettra le feu à la mèche et finalement à la flamme olympique. Elle brûlera les 8 prochains jours des compétitions. L’émotion est à son comble.

Cette cérémonie ressentie, vécue, inoubliable, les 3500 intéressés se rendront à Mol, env. à 2heures de Bruxelles, au centre de vacances « Sunpark » ou chacun pourra se servir au buffet de la grande « salle à manger 3000 places » sous tente… et finalement retrouvera son bagage et son lit dans un bungalow identifié par délégation et réparti par discipline.
Aucune dérogation… malgré cette longue, stressante, émouvante, épuisante journée, le coach meeting est organisé dans le bungalow « Head quarter » d’Aldo, Martina, Caroline et Nöbi. L’attention est surtout ciblée sur les différents lieux de compétition des disciplines enregistrée pour la délégation suisse : athlétisme, judo, foot féminin, natation, boccia et cyclisme. En ce qui concerne l’athlétisme, nous serons privilégiés avec notre stade sportif Den Uyt de Mol à quelques 10-15 minutes du village de vacances. La diane sera « matinalement » raisonnable…

Dimanche 14 septembre,

Première journée « découverte » : du « chemin labyrinthe » nous menant du bungalow à la « grande salle à manger », du premier petit-déjeuner pris sous la « grande salle à manger », du premier transfert en bus organisé de Sunpark au stade Den Huit, du stade Den Huit et toutes ses dispositions et structures…
Mais surtout, c’est la première journée de divisionning, système de concours où chaque athlète dans chacune de ses disciplines individuelles est mesuré et finalement classé par catégorie harmonisée aux capacités du groupe. Ce système spécifique à Special Olympics permet à chacun de se confronter dans des groupes homogènes et ainsi de se distinguer par ses performances.
Dès ce jour, nos athlètes vont vivre de grands moments insolites. Aux horaires définis par le comité d’organisation, ils devront se rendre environ 30 min avant chaque compétition, au « Waiting Room ». D’ici des bénévoles, parlant rarement le français, mèneront les sportifs au départ des compétitions à effectuer. D’abord concurrent avec des athlètes venant de tous pays européens et eurasiens, les sportifs seront ensuite encouragés par de nombreux spectateurs longeant les abords du stade. Surprise stimulante du jour, Sylviane, notre monitrice de Procap Sport Région Broye et sa fille Sophie, ainsi que Jean-Daniel, frère de notre athlète Philippe et son épouse Gladys, nous font l’honneur de leur présence pour ces premiers divisionning. C’est l’exaltation parmi notre délégation romande.

dimanche

En fin d’après-midi, retour en bus au « Sunpark » pour y retrouver notre « chemin labyrinthe » nous menant à notre bungalow. Après un moment de délassement, le repas du soir sera servi dans la « grande salle à manger » sous forme de buffet. De retour au bungalow, les athlètes profiteront encore d’un capuccino fait maison et joueront quelque temps aux cartes avant de profiter du repos mérité.
Pour les entraîneurs, c’est encore l’heure du coach meeting au « Head Bungalow »… Après quelques discussions du « cru »… il est temps du « bon temps » et des échanges amicaux. L’heure du coucher de chacun restera bien relative et discrète…

Lundi 15 et mardi 16 septembre,

Journées divisionning. Le temps est au beau fixe, comme depuis le début de notre séjour. Nos athlètes donnent toute leur force et leur volonté dans les disciplines à accomplir. Chacun peut se flatter par ses résultats dépassants les meilleures performances personnelles. Comme le soleil, les athlètes sont rayonnants.
Les soirées se poursuivent dans cette organisation, devenue « routine » des jeux.

lundimardi

Mercredi 17 et vendredi 19 septembre,

Journées de compétition. Et voilà, « les jeux sont faits… ». Le divisionning terminé, les athlètes vont maintenant se confronter dans leur discipline pour les compétitions finales. Dans les mêmes pratiques, les athlètes se rendent dans un premier temps au « Standing Room » pour être conduis ensuite au départ de compétition. Les listes de départ sont correctes, conformes aux résultats réalisés regroupant les sportifs du même niveau. L’attente à un autre goût… celui du stress, cette légère appréhension qui, tout à la fois, stimule et taille les jambes…
Dans la délégation suisse de l’athlétisme les résultats tombent avec plus ou moins de réussite…

Résultats

Mercredi soir, les athlètes vont profiter d’un divertissement à la piscine des lieux. Piscine d’eau chaude, piscine d’eau de mer à vagues, toboggans… c’est la classe et Daniel et Philippe, seuls volontaires, s’éclatent.

Jeudi soir, Daniel, Philippe, Michel et Beat suivront quelques cours de danse donnés par un couple autrichien. Valse, Salsa, Tango… Cette discipline sera représentée lors des prochains jeux Special Olympics.

Vendredi 19 septembre,

Journée de compétition et surprise. Arrivés sur les lieux de compétitions, l’agitation est anormale, des voitures « grands gabarit » sillonnent la place, la police veille aux mouvements des compétiteurs et spectateurs… La place est sous surveillance.
Mais oui, la reine est attendue. Elle tarde quelque peu à arriver et l’attente se répercute sur l’horaire des compétitions. Peu importe, c’est le seul site de compétition qu’elle visite, notre fierté est grande… la Reine Mathilde sera là en personne et donnera un départ de course. Arrivée finalement sur le stade, radieuse, souriante, la reine captive toutes les attentions. Humblement elle salue la foule et donne le départ d’une course 50m. Les athlètes sont heureux.

Heureux du matin, malheur… du soir… dernière journée à Den Uyt, ensemble, en compétition etc… La semaine est déjà passée. L’ambiance du jour est différente, les regards se cherchent, même les gestes deviennent plus tactiles… juste un dernier échange, juste une dernière accolade…
Et oui, sans l’exprimer, tout le staff, tous les compétiteurs, tous les coaches vivent cette dernière journée dans cette ambiance mi-joie, mi-peine. Autant la préparation et l’attente a été longue, autant la tristesse « de la fin » est profonde. Quelques bénévoles, présents durant toute la semaine, ne cachent pas leur larmes.

De retour à Mol, la disco en plein air doit être annulée. La pluie a décidé son retour, nous laissant à l’abri dans nos bungalows, à plaisanter sur le décompte des médailles et jouer aux cartes.

vendredi

Samedi 20 septembre,

Cérémonie de clôture au Sportpaleis d’Anvers. Le matin est consacré à la préparation de nos valises. Puis nous rejoindrons Anvers en bus pour la cérémonie de clôture.
Toutes les délégations sont réunies, debout dans le centre du Sportpaleis. Première impression d’angoisse… nous ne devons pas nous perdre… Petit à petit le show s’exécute. Le spectacle reprend l’histoire de la cérémonie d’ouverture et se termine en grande joie, présentant la réussite sportive et le succès de vie de la jeune fille avec handicap et de sa famille. Au fil du temps, la peur de se perdre disparaît. Nos athlètes, armés de plusieurs vêtements ou autres à échanger, se lancent dans la salle à la recherche de « l’affaire » du moment. Le troc bat son plein… choisir la délégation prête à échanger (quelques pays refuse catégoriquement ces changements), distinguer la bonne taille du vêtement souhaité selon la taille de l’athlète… sélectionner la couleur et forme selon la préférence, etc… ce bazar est un art, que nos athlètes ne tardent pas à maîtriser…
De retour à Mol, dernier repas dans la grande salle à manger. Plus de 3500 athlètes, coaches, bénévoles attendent l’autorisation des « Stewards de table » à se présenter vers une table et se servir au buffet. Ici le troc continue… se sont les derniers échanges entre nations…
Le soir, nous profiterons encore de la disco d’adieu.

samedi

Dimanche 21 septembre,

Retour au pays. Très tôt le matin, les valises sont réunies afin de les déposer dans le coffre du « notre bus », le magnifique et luxueux car du HC Lugano. Puis nous prendrons un petit déjeuner éphémère dans la grande salle à manger avant de nous rendre à notre bus. Phebe et Sara, nos fidèles et aimantes DAL sont là, le cœur gros… comment croire que l’aventure est finie, comment se dire « au revoir »…, on pleure… on embarque… on s’en va…
Le voyage sans encombre, nous arrivons à Zürich où quelques fans nous attendent de pied ferme, drapeau et pancarte en main. Maintenant c’est l’heure des « Adieux » entre les membres de la délégation suisse. Chacun devant prendre encore un train ou autre moyen de transport… « le supplice est abrégé ». La délégation romande d’athlétisme… 4 personnes… rentre de Zürich à son domicile en train, en compagnie de Corinne, venue expressément pour nous accueillir. Finalement, chacun de son côté retrouve son « chez-soi », sa famille, ses habitudes…
L’aventure « Anvers » est finie. Mais restera toujours présente à l’image de ce récit, dans nos mémoires, dans nos cœurs.

final

Danièle Perseghini, Châtillon, le 21 octobre 2014

Devenir membre ou faire un don

Procap Sport Région Broye

Banque Raiffeisen Broye
1530 Payerne
CCP 10-351-5
IBAN CH50 8047 9000 0164 9323 8

Contactez-nous

Responsable Polysport: Frank Studer - 079 420 61 38 – studha@bluewin.ch

Responsable Rafroball : Gert Duboux - 079 204 44 61 - g.duboux@icloud.com